lundi, août 18, 2014

Championnat du Monde en Hongrie


Enfin de retour de du championnat du monde de paramoteur en Hongrie après 23h de voyage (suivis de 12H de sommeil...)




Cette année, j'ai volé en classe PL1 (chariot), mais j'ai choisi de garder ma configuration "slalom" pour ce championnat classique : Paramoteur PAP avec  moteur Polini Thor 200 et chariot Z, et l'aile prototype ITV FURY en 18.5m².  J'ai fait ce choix en pariant de récupérer plus de points sur les épreuves de mania et de vitesse que je risquais d'en perdre sur les épreuves de consommation...
 
 
 

Epreuve 1 :
Nous avons commencé par une épreuve combinée consommation/vitesse où tous les pilotes décollent avec la même quantité d'essence, puis doivent parcourir une première partie le plus vite possible (500pts), puis avec ce qu'il reste de carburant: aller le plus loin possible sur un axe (500pts)et revenir au terrain avant de tomber en panne...
Vu mon matériel, j'ai privilégié l'option vitesse... mais je m'égare un peu sur la partie eco-distance en croisant un autre pilote visiblement égaré.... Je retrouve tout de même ma position, et décide de raccourcir ma distance prévue pour compenser le temps perdu.... mais j'ai prévu un poil court : Je vole avec les dernières vapeurs d'essence de mon réservoir en arrivant sur le terrain, et me pose en panne sèche sur celui-ci, mais hélas à 100m de la zone dédiée...
Finalement, je suis classé 6ème sur cette épreuve avec 785 points en récoltant tous les points de la vitesse et en prenant 20% de pénalité (posé hors deck mais sur le terrain) sur le peu de points d'éco que j'ai récolté... bref je limite plutôt bien la casse  ;-)



Epreuve 2 : Mania japonaise... annulée après coup car le chronométrage n'avait été réalisé qu'à la seconde (tronquée...).... No Comment...



Epreuve 3 :
Pour la seconde navigation, nous avions une carte avec 28 balises-points, et 4 balises-temps. En une heure trente nous devions survoler  le maximum de balises-points, mais aussi les balises-temps en ayant au préalable déclaré nos temps de passage sur celles-ci (1 point de pénalité par seconde de décalage).
Je choisis de voler en dessous de ma vitesse max pour avoir un peu de marge d'ajustement sur les balises-temps et être sûr de rentrer avec du carburant.
Je décolle en prévoyant de survoler 25 balises, mais en vol je décide de ne pas en survoler une pour être sûr de passer la seconde balise temps avec moins de 30 secondes de décalage.
Au classement je suis 4ème avec 964 pts. Les premiers ont survolé toutes les balises, mais ils ont apparemment moins géré les balises temps vu le peu d'écart de points!



Epreuve 4 :
Pure économie : le but est juste de rester en l'air le plus longtemps possible avec 2kg d'essence...
Décollage trop tard pour moi, je rate le seul cumulus de l'épreuve, et gaspille mon carburant en montant pour trouver un hypotétique thermique, et en enroulant du négatif... bref une épreuve catastrophique..., mais bon... je ne m'attendais pas particulièrement à y gagner des points....
==> 9ème avec 494 points





Epreuve 5 :
Mania Japonaise (explication du parcours ici :https://www.youtube.com/watch?v=zD8mMhO7dfk ) : Tout le monde à eu droit à un entrainement avec la première mania annulée. On ressort donc les piquets et les chrono manuels, mais cette fois-ci les temps sont enfin noté au dixième de seconde
Il y a un peu de vent et l'air commence à être un peu agîté... Cette épreuve, je ne dois pas la rater : j'ai le matériel pour, et j'ai déjà perdu assez de points sur l'épreuve précédente, alors j'attaque tout en gardant juste ce qu'il faut de réserve pour assurer le passage des piquets.
Chrono : 41.2s!!!
Non seulement je gagne avec 2.2s d'avance, mais j'établis aussi un nouveau record du monde!!! (sous réserve de ratification par la FAI... c'est qui ne devrait pas poser de Pb mais peut prendre un certain temps...)
pour l'anecdote : le précédent avait été établi avant l'époque des compétition de pur slalom : en Espagne en 2006 durant mon premier championnat d'Europe!

Epreuve 6 :
Navigation de précision avec portes temps.
On nous a donné une carte avec un trait à suivre le plus précisément possible (portes cachées) et 4 portes temps pour lesquelles on devait annoncer nos temps de passage avant de décoller.
Je rate 2 portes cachées, et ne suis pas excellent sur les temps de passage, mais je récolte les points vitesse...
Résultat : 5ème avec 936 points

Epreuve 7 :
Vitesse mini-maxi
Il y a plusieurs piquets alignés et espacés de 70m, et doit faire un passage lent en tapant tous les piquets puis un second passage rapide.
Il y a 250 points à gagner sur la vitesse mini, 250 sur la maxi, 500 sur la différence des deux vitesse (domaine de vol)
Je ne connais pas trop mon aile en vitesse mini alors je ne force pas trop et je garde aussi un poil de marge sur la vitesse max pour être sur de taper tous les piquets... je laisse filer quelques précieux points mais c'est préférable à un zéro...
Score : 6ème avec 773 points

Epreuve 8 :
Maximum balises en une heure et quart!
On nous donne une carte avec 30 balises (et un directeur de course qui rigole quand notre team leader demande ce qu'on fait si un pilote survole toutes les balises...)
Rapidement on est plusieurs dans l'équipe à voir qu'il est jouable de faire toutes les balises voir plus... Avec mon estimation météo je décolle en partant sur l'idée de faire toutes les balises plus deux, avec 2 minutes de marge à l'arrivée. En vol je commence par prendre 30 seconde de retard sur le premier quart de parcours, puis je recolle sur mes estimations et prend même un peu d'avance. A l'arrivée, la balise de fin n'est pas du tout évidente et je vois pas mal en train de tricoter jusqu'à plus d'un kilomètre de là où je pense qu'elle est... Je reste concentré sur mon idée de départ et survole ce que je pense être la balise avec 2 minutes d'avance, mais je fais quand même une grosse boucle dans les parages pour être sûr puis dégage la zone avant l'heure limite.
Finalement je serais le seul (toutes classes confondues!) à survoler toutes les balises plus deux!
classement 1er avec 1000pts

Epreuve 9 :
Précision d'atterrissage Bowling :
Il y a 5 quilles au sol, alignées et espacées de 2m, et on doit toutes les faire tomber.
Je touche les 4 premières et loupe la 5ème....200pts sur 250...


Résultat Final :
Champion du MONDE!!!!!!
avec 6151 points
Gabriel TOMAN second avec 6004 points
Ramon MORILLAS troisième avec 5843 points


Bilan : Un superbe terrain pour un championnat mais une compétition gâchée par une direction de course pas du tout au niveau pour ce genre de compétition, et un titre même pas fêté car pas de résultats officiels avant l'heure du départ....

En tous cas, Un grand MERCI à Atlantic Paramoteur, ITV et PAP pour leur soutien indéfectible depuis 8 ans de compétition, mais aussi à toute l'équipe de France (pilotes mais aussi et surtout logistique : Danielle, Matthieu, Max, Pierre, Jean, Jonas, Donato, Jej, Laurent, José, Joël, ....) pour leur soutien et la super ambiance tout au long du championnat


Et pour finir le palmarès Français sur ce championnat du monde de paramoteur :
Alexandre Mateos : médaille d'or en décollage à pied ( A noter : avec alex on a fait exactement le classement à toutes les compétitions de cette saison!!!!)
Coralie Mateos : médaille d'or féminine en décollage à pied solo
Yann Leudière et Sylvain Dupuis : médaille de bronze en biplace à pied
Médaille d'or par nation pour la France en déco à pied solo
Médaille de bronze par nation pour la France en chariot solo et biplace

Et médaille d'argent par nation pour la FRANCE!!!

Et un peu plus d'informations plus générale sur competulm :
https://sites.google.com/site/competulm2/championnat-du-monde-ulm-2014


Toutes les traces GPS de la competition sont là : http://microflap.net/comps/WPC2014
Et tous les classement sont là : http://wmc-wpc2014.hu/paramotor/scores_paramotor

Crédit photo : Pumba, Jej, Pierre Aubert, Coralie Mateos, Paul Smith


samedi, juillet 26, 2014

Championnat d'Europe de Slalom en France



et Hop : Une médaille de Bronze en catégorie PL1 (chariot solo)!!!  ;-)

mardi, juillet 15, 2014

Slalomania Montauban




Slalomania 2014 Montauban : Fredy Inside from drallam on Vimeo.

 




dimanche, juin 29, 2014

Slalomania St Omer

Voilà mes quelques images "fixes" ou "qui bougent" de Slalomania St Omer 2014 :




2014_06_21 slalomania St Omer
Ce fût une compétition vraiment bien sympa, vivement la prochaine!!! ;-)


Et pour finir : la superbe vidéo de Jej

vendredi, juin 13, 2014

Champion de France !

 
Eh oui, après 8 ans de compétition, c'est enfin arrivé !  ;-)

Cette année le championnat s'est déroulé sur la base de Levroux (à proximité de Chateauroux).
Un terrain bien sympa, avec des bénévoles tout aussi sympa, mais quand même quelques problèmes qu'il faudra veiller à éviter :
- L'absence extincteur et de trousses de scours....
- L'absence de manche à air sur les zones de déco et d'attérro
- Et surtout : L'absence de zone appropriée pour faire de la mania, décoller, atterrir, avec plus de 100 paramoteurs.... (situation déjà vécue il y a 2 ans... pas glop....)

Bref malgré ces soucis, et grace à une météo qui nous a laissé voler pendants ces 3 petits jours de compétition, les directeurs ont réussi à faire un championnat valide pour toutes les classes.

Cette année, nous avions 2 directeurs de courses : Laurent Salinas pour les déco à pied, et Nicolas Berger pour les chariots. Du coup, nous avons eu des épreuves différentes, avec un timing décalé pour gérer au mieux notre problème de place, et donc je ne parlerais que du championnat pour les chariots.... (et comme personne n'a pris de photos de la compétition des chariots... bah y'aura pas de photo... :-(  )

Coté matériel, cette année j'ai vraiment une configuration typée Slalom :
- Une ITV Fury de 18.5m²
- Un chariot Z
- Un chassis PAP 1400 (2 parties)
- Un Moteur Polini Thor 200
C'est une bonne config pour la mania et les épreuves de vitesse. Par contre c'est pas ce qui se fait mieux pour la conso... Mais comme je n'ai pas le budget pour deux moteurs, et que je veux accumuler quelques les heures de vol en conditions variées pour bien me familiariser avec la nouvelle Fury avant d'attaquer les compétitions de slalom,


La première Journée a commencé pour nous en mode marathon, pour faire tout de suite les minima de validation du championnat, et être plus détendu en cas de dégradation de la météo.

Nous somme donc parti très tôt pour une navigation de précision (Méli), avec un trait à suivre précisement sur la carte (validé par des balises cachées), tout en cherchant à repérer sur ce même trait des photos que l'on nous a donné avant de décoller.

Cette navigation nous a emmené sur un second terrain, où nous avons fait une précision d'attérissage sur cible ronde. J'y ai fait un carreau parfait, avec une belle finale en courbe pour toucher le centre avec la roue que j'avais choisis B-)

Ensuite nous avons reporté sur une carte l'emplacement des photos que nous avons repéré en vol, et nous avons remis cette carte à un commissaire, qui nous a donné en route une autre carte et de nouvelles photos pour la seconde partie de l'épreuve.

Cette fois-ci (Mélo) il s'agit encore de suivre un trait et de charcher des photo, mais le trait est en plusieurs partie... En fait on doit chercher une photo sur le premier trait, et une fois cette photo trouvée, on tourne vers le debut du second trait.
Sur le second trait on fait de même et ensuite on suit le troisième trait jusqu'à un troisième terrain, tout essayant de répérer un max de photos.

Avant de se poser sur ce terrain, on a fait une épreuve de slalom : Un parcours en trêfle "classique" avec un pylone dans chaque angle, mais le piquet central a été supprimé pour être remplacé par une porte de chronométrage en début de parcours.

Ensuite, on se pose simplement (pas de P.A.). Puis on vide les réservoirs de tout le monde et on remet juste 3L de carburant. Et on fait une pause car il midi et c'est l'heure de manger.

A 14H, on redécolle donc pour une épreuve d'éco pure, où il s'agit de rester en l'air le plus longtemps possible. Petite originalité, cette fois-ci : on doit quand même naviguer, puisque l'attérrissage se fait à Levroux, soit une vingtaine de km plus au sud.
Les thermique sont peu "sec" à mon goût et voler dans ces conditions avec une petite aile de slalom qui porte bien son nom n'est pas ce qu'il y a de plus simple... mais je m'en sors plutôt bien, en me permettant même de couper le moteur pendant un quart d'heure!  :-)

A l'arrivée, il y a une épreuve de Précision d'Attérrissage sur porte-avion (une rectangle, avant un trait central, et des bandes de part et d'autre avec des points dégressifs).
En l'absence de manche à air à proximité, impossible d'estimer le vent au sol (qui est assez variable avec l'activité thermique de millieu de journée)... du coup je le sous-estime et me pose 2m avant...

Et voilà c'est fini pour cette première journée!
Je finis second sur l'épreuve de navigation Méli-Mélo, premier sur le slalom, et troisième sur l'éco pure... Bref ça commence plutôt bien ;-)




Second Jour :
On commence par une nav PIF-PAF. En fait il s'agit d'une épreuve de vitesse :
On nous donne une carte avec un tas de balises un peu partout et un trait qui coupe la carte en deux.
On décolle et on survole la balise de Start. Là le chrono se déclenche et on a 40 minutes pour survoler le plus de balises possible au nord du trait.
Puis on a 40 minutes pour survoler le maximum de balises au sud du trait en terminant pas la balise finish.
Et pour compliquer la préparation, avant de décoller on doit déclarer les balises que l'on va survoler.
J'assure le coup en déclarant 9 et 10 balises. Et une fois en vol je me rend compte d'une petite bourde dans ma préparation tardive de la veille, car j'aurais pû partir sur un parcours différents qui m'aurait fait survoler 11 balises sans prendre beaucoup de risques supplémentaires...
A l'arrivée, je loupe le centre de la cible mais marque tout de même 100pts alors qu'aucun de mes concurents ne marque de points. Et comme je gagne l'épreuve PIF-PAF : tout va pour le mieux B-)

Pour l'après-midi, une nav-éco, est prévue, mais les conditions orageuses obligent à la reporter au lendemain matin.

Troisième Jour :
Pour la seule épreuve de ce dernier jour, Nicolas nous a concocté une épreuve d'économie distance sur axe, avec vitesse Mini-Maxi.
Donc nous devons décoller avec 6L, rejoindre un trait de 2km de long que nous devons parcourir le plus lentement possible.
Puis suivre un autre trait qui monte vers le nord, et vers demi-tour le plus loin possible.
Et revenir au terrain sans tomber en panne sèche, et sans oublier au préalable de survoler un dernier trait d'une dizaine de kilomètres en volant le plus vite possible.
Du coup grosse préparation :  il faut estimer le vent : force et direction (on avait 20-25km/h de vent là-haut), estimer à partir de nos vitesses/air (mesurées avant de venir au championnat), combien de temps on va passer sur chaques branches, en déduire la quantité d'essence que cela représente et vérifier que ça correspond avec ce qu'on nous a donné, tout en se gardanr un poil de marge au cas où tout ne serait pas comme prévu.
Je décide de faire demi-tour, à 17.5km, et rentre au terrain avec un gros litre de marge, Mais je loupe  (de peu) la cible de Précion d'Atterrissage à l'arrivée en posant vent arrière comme tous les autres pilotes...
Je finis troisième sur la vitesse mini et la distance, mais premier à la vitesse max...


Au Final : Je suis Champion de France 2014 en Paramoteur solo décollage chariot  avec 5007 points
Et près de 1000 points d'avance sur mes poursuivants! Par contre, ça a battaillé dur pour les deux autres places sur le podium, puisqu'il n'y a que 75 points entre le second et le quatrième.
Mickaël Peltin finiras 2nd, Laurent Assié 3ème, et Pierre Bourgue 4ème.
Ensuite on retrouve Cyril Segnerin et Chritine Creon, aux 5ème et 6ème places.

A noter aussi les performances des "ptits jeunes" ;-) d'Atlantic Paramoteur qui terminent 6ème par équipe en déco à pied solo! Pierre Lefebvre fini 18ème, Jeremy Breteau : 31ème, et Arnaud Baudrit 33ème parmis plus de 80 pilotes!!!! Bravo à eux!


https://drive.google.com/folderview?id=0B4CaV6bMLGQvSUZGT0M2bE14ejg&usp=sharing

Voilà pour ce Championnat de France 2014
Merci à Nicolas Berger notre directeur de course pour sa bonne humeur, aux bénévoles pour leur boulot, et à tous les pilotes pour la bonne ambiance!

Et MERCI surtout à Atlantic Paramoteur, ITV, et PAP pour leur soutient indéfectible depuis que j'ai commencé la compétition il y 8 ans!  :-)

A part ça... et bien maintenant on va commencer la saison de slalom, alors voilà quelques images du dernier entrainement entre les orages à st georges de montaigu avec Pierre Lefebvre:

 

Petit entrainement slalom entre les orages from drallam on Vimeo.

Petit essai de timelapse embarqué lors d'un petit entrainement slalom avec Frederic Mallard et Pierre Lefebvre sur le terrain de st georges de montaigu.

Music: "If" by Peter Rudenko (http://alonetone.com/author)

mercredi, avril 30, 2014

Préparation de nav!

A la demande de loulou, et à l'approche du championnat de France, je tente un liste récapitulative de tout ce que j'utilise pour les préparations de navigation en compétition:

- Tout d'abord : une malette pour mettre tout le bordel ci-après...
Pour les plus organisés : prévoir des compartiments pour chaques objets, pour les autres.... faites comme moi : mettez tout en vrac et essayer de vous y retrouver!  ;-)

- Un porte carte (voir le tuto de math et alex) rond ou ovoïde sur lequel vous pouvez mettre au moins un format A4.
Moi j'ai choisis une grande taille ovale qui accepte un format A3 (en rognant un poil les coins). Attention! plus grand, c'est aussi plus encombrant... mais c'est mieux quand la nav dépasse d'un format A4....
Attention à l'épaisseur de la mousse du porte-carte! Il faut quelle soit au moins aussi épaisse que vos épingles (voir plus bas), car sinon elle traversent... Ouille! ;-)

- Une copie papier du règlement/catalogue d'épreuves (ça peut être bien de le lire au moins une fois.....)

- Un cahier ou bloc-notes (format A5...) pour prendre des notes au briefing et se faire des fiches aide-mémoire (rappel des points importants de l'épreuve : "chrono au start", "P.A. à l'arrivée",etc...) à coller sur la carte.

- Stylo, crayon de bois, gomme...

- Un raporteur

- Une règle graduée

- Un compas sur lequel on peut fixer un feutre

- Une petite calculatrice

- Une boussole : un truc simple à coller sur le porte-carte :
Attention au stockage de votre boussole!... Une année ma boussole s'est retrouvé à coté d'une poignée de frein dans ma malette, et l'aimant neodyne à réussi à inverser la polarité de l'aiguille de ma boussole... grosse panique après le décollage  pour la première nav., quand j'ai rien de correpondais entre ce que je voyais au sol et sur ma carte... Bon au bout de 2 minutes j'ai compris que c'était ma carte qui était à l'envers, et donc que ma boussole indiquait le SUD au lieu du Nord....

- Un lot de feutres indélébiles à pointe fine de différentes couleurs (style feutre pour CD/DVD, vérifier qu'il écrivent bien sur du plastique transparent et que l'encre tiens bien)  :

- Du film couvre-livre adhésif (rayon fournitures scolaires):

- Des épingles longues (ne cherchez pas dans le rayon bureautique/scolaire, elles sont trop courte pour bien tenir) :
essayer d'en prendre deux modèles différents pour avoir plus de diversité de couleurs et de taille de la perle

- Du fil élastique (dans toutes les bonnes merceries, pas sûr d'en trouver au rayon mercerie du supermarché):

- 2-3 enrouleurs pour retenir les feutres que vous utiliserez en vol (je m'en suis passé jusque-là en utilisant des supentes et/ou de élastique, mais je viens d'en commander pour tenter le coup cette année):

- Une paire de ciseaux, et un cutter

- Du scotch transparent large (scotch d'emballage)
- Du scotch double-face

- Du scotch armé, de la superglue et de l'araldite pour les réparations d'urgences

- Quelques morceaux (1m) de suspentes fines dont au moins une avec des graduations tous les 10cm et tous les 2cm (de deux couleurs différentes)

- Un briquet

- Un chrono. Prévoir aussi un chrono de secours en permanence, car on n'est pas à l'abri d'un appuis involontaire sur le bouton stop ou reset! Moi j'utlise le chrono de mon vario... on peut aussi utiliser une montre...

- Un petit chiffon et une petite fiole d'alcool ou d'essence pour effacer ce qu'on a écrit sur la carte (vérifier quand même que c'est compatible avec votre film plastique et votre scotch... on sait jamais... ce qui est sûr, c'est que la mousse de mon porte-carte fond très facilement avec l'essence, d'où lintérêt de bien plastifier le porte carte avant de faire des trous dedans)

- Un feutre pour tableau blanc effaçable; pour faire par exemple : un tracé provisoire qu'on pourra effacer facilement, ou pour effacer un bout de trait réalisé au feutre indélébile (il suffit de réécrire par dessus puis d'essuyer tout de suite, et l'indélébile s'efface)

- Si vous investissez dans une carte supplémentaire avant la compétition, ne la plastifiez pas tout de suite!
Avant le briefing général, repérez sur votre carte les différentes zones aériennes de la région (http://carte.f-aero.fr/) avec un crayon de bois, et n'hésitez pas à y rajouter des info (parfois une autoroutes ou une ligne de chemin de fer a été construite depuis l'édition de la carte), ou à augmenter légèrement la visibilité de certains éléments (lignes haute tension...).
Perso, j'essaie d'attendre les info du briefing général, avec les restriction particulière (zones interdites ou reglementés, etc....) avant de plastifier ma carte.


voili voilou ;-)

Si je penses à d'autres trucs, j'essaierais de les ajouter à cette liste

Fredy